MV ANA: Histoire d’une livraison ratée

Le 18 février 2020, un compte Twitter diffusant les informations de l’Armée Nationale Libyenne met en ligne les images du port de Tripoli bombardée par les forces du Général Haftar ciblant une livraison d’armes en provenance de la Turquie.

En ne partant que de ce point de départ, cette recherche utilisant uniquement des sources ouvertes met en lumière :

  • Une possible violation de l’embargo par la Turquie reposant sur un faisceau d’indices mettant en avant une possible livraison d’armes avortée
  • La présence d’un bateau au Port de Tripoli en provenance de la Turquie.
  • L’utilisation d’un transporteur d’une autre nationalité permettant de mieux cacher l’origine de la marchandise.
  • Des doutes sur l’origine de l’équipage…

Y-a-t-il une livraison d’armes au Port de Tripoli ?

Géolocalisation des images et vidéos circulant en ligne

Rapidement, des images circulent en ligne sur le bombardement en Libye qu’il est possible de géolocaliser au port de Tripoli à plusieurs endroits en se référant aux entrepôts bleus (en orange), courbes de voie rapide, mosquées (en vert clair), avancée sur la mer (mauve clair), immeuble sur le port (jaune).

La société privée d’imagerie satellite ISI Intelligence confirme l’attaque, la date et le lieu en publiant d’ailleurs une prise de vue satellite au port de Tripoli montrant les bateaux touchés et la fumée au port.

Information sur les armes

Du côté des réseaux, il est possible de retrouver un post sur Facebook daté du 18 février 2020 et émanant de l’organe de communication de l’Armée Nationale Libyenne, annonçant l’arrivée d’un chargement d’armes en provenance de Turquie, justifiant par la suite le bombardement du port de Tripoli.

source: https://www.facebook.com/Media.Center.2019/posts/632777927488905

Navires à quai à cette date

On peut rapidement identifier le navire provenant de Turquie, à quai pendant l’attaque, en regardant les arrivées au port et leurs provenances sur MarineTraffic.

Source: MarineTraffic

Le navire qui nous intéresse ici est le ANA (IMO : 7369118)

ll apparaît notamment sur les photos suivantes, mises en ligne au moment de l’incident :

Un coup de peinture…

Déclarations officielles turques

Peu de temps après, le Président Turc Erdogan confirme à la presse que deux officiers turcs ont été tues lors de l’attaque de Tripoli. Leur nom est révélé quelques jours plus tard par un député turc de l’opposition :

Dans un article de RFI, il est indiqué que ces deux officiers avaient pour rôle de réceptionner la livraison d’armes au Port de Tripoli.

A ce stade, et malgré l’absence d’images, il est manifeste que ce faisceau d’indices relevés confirme la présence d’une cargaison violant l’embargo.

Le transporteur: de la Turquie en Libye, en passant par l’Albanie

A l’aide du site internet MarineTraffic, on peut constater que le bateau ANA a quitté l’Albanie le 1er février 2020 pour se rendre a Mersin en Turquie pour une escale de 4 jours au port du 5 au 9 février, avant de repartir pour Tripoli en Libye, arrivant le 15 février 2020.

source: MarineTraffic

En observant de plus près les photos précédentes du navire à Tripoli, on se rend compte qu’il a été repeint : la mention de Shega Line a été retirée et repeinte en bleue, le drapeau albanais a été repeint totalement en rouge pour camoufler la provenance du bateau. On peut imaginer que c’est pour cela que le bateau est resté a quai en Turquie plusieurs jours le temps que la peinture sèche et que les containers soient chargés…

En consultant Equasis, il est néanmoins clair que le ANA est toujours enregistré comme propriété de la société albanaise Shega Trans SHA, une société spécialisée dans le transport logistique routier, aérien et depuis 2018 maritime, avec les navires ANA et OTTO.

Dirigée par un « self made man » albanais, Shega met en avant le bateau ANA sur sa page Linkedin. Le transport maritime offre principalement un service entre Ravenna et Durres et Ravenna et Shengjin.

Source : Linkedin

Quel équipage et quel avenir en Turquie?

Il est intéressant de noter que le 3 février 2020, une annonce est passée sur Facebook par une agence de recrutement géorgienne spécialisée dans les équipages maritime pour recruter des membres d’équipage supplémentaires pour le bateau ANA de nationalité azérie et géorgienne. Le propriétaire du bateau est présenté comme étant turc.

L’IMO est bien celui du bateau ANA…

Les médias albanais ont révélé que l’équipage de Shega Trans avait en fait quitté le bateau à Mersin et avait été remplaces par un équipage Turc.

A quai au port turc de Haydarpasa depuis le 11 Mars, il ne serait pas étonnant de voir le bateau renaître de ses cendres sous un nouveau nom, de nouvelles couleurs, un nouveau drapeau et une nouvelle équipe. Le bateau a cessé d’émettre sa position GPS depuis le 18 mars 04h46 du matin.

Sur la carte de MarineTraffic, on le retrouve à quai au port et on peut distinguer un bateau sur les images de Sentinel Hub a la même date.

Position du ANA le 18/03
Sentinel Hub le 18/03

Pourtant il n’y a plus personne le 20/03 alors que le ANA est indiqué comme étant toujours à quai.

Sentinel Hub le 20/03

Encore plus troublant, un autre bateau partage la position du ANA le 18/03 05h11: il s’agit du PRAY, sous pavillon de Tanzanie, type passager (IMO 7295666).

Carte de MarineTraffic pour le PRAY le 18/03

A ce jour, le PRAY n’a aucun historique de navigation et n’apparaît dans aucune base de données. Il est actuellement en route pour Antalya depuis le 19/03. A surveiller, donc…